Cheat meal pourquoi et comment

C’est le WEEK END !!
Qui est ce qui fait son CHEAT MEAL ?

CHEAT MEAL par ci , CHEAT MEAL par là vous avez déjà entendu cette expression si vous suivez un régime ou si vous pratiquez le fitness.

L’expression CHEAT MEAL signifie le repas ou l’on triche, certains l’appelleront repas de relâche, repas du bonheur, repas plaisir, bref c’est un jour dans la dans la semaine où vous vous autorisez tous les aliments qui vous font plaisir, mais qui sont autrement « bannis » de votre régime alimentaire.

Le CHEAT MEAL POURQUOI ?

La première question que vous me posez, lorsque je vous propose un repas de relache c’est :

Est ce que je peux manger de tout ?
Comment cela va m’aider à maigrir ?

Votre scepticisme est compréhensible, et pourtant, c’est bien le cas!

Mais attention, un CHEAT MEAL se prépare.
Et justement, s’il est bien préparé, il va non seulement booster votre métabolisme, mais aussi votre état d’esprit.

Le simple fait de savoir que vous pouvez vous autoriser de petits écarts de temps à autres vous permettra de rester concentré sur vos objectifs, et surtout motivé.

Prenez donc le temps de comprendre ce qu’est un CHEAT MEAL, son fonctionnement, ses effets sur votre organisme et comment l’intégrer à votre régime alimentaire.

CHEAT MEAL POUR BOOSTER VOTRE MÉTABOLISME

La léptine est une hormone qui contrôle la faim et les niveaux de graisse corporelle.

Plus vous possédez de cellules graisseuse, plus vous produisez de leptine.

Lorsque vous réduisez vos apports CALORIQUES, vous réduisez par la même occasion les niveaux de léptine.
Or plus ces niveaux sont bas, et plus votre cerveau va vous envoyer des signaux de faim.
En réponse, votre corps va stocker des graisses, pensant qu’il en aura besoin pour survivre dans l’avenir.

C’est là que le jour de relâche ( environ tous les 7 à 10 jours ) révèle toute son efficacité, puisqu’il permet de remettre les “compteurs” à zéro.

En donnant à votre corps plus de calories avec parcimonie mais régularité, vous lui faites comprendre que la nourriture ne manque pas, et qu’il n’y a donc pas de pénuries, et donc pas besoin de remplir les STOCKS de graisses.

Pour mes clients, j’interdis le fast food et les recharges avec des aliments comportant du gluten et du lactose.

POUR QUEL RAISONS JE NE PEUX PAS MANGER DU FAST FOOD?

Lors de vos régimes, vous êtes en période de sevrage.
Vous venez d’éliminer de votre alimentation tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la nourriture industrielle.
Votre corps, ainsi que votre cerveau, ne sont pas encore habitués à ce CHANGEMENT.

En réintroduisant de la “junk food” ou du « fast food » après une semaine seulement, vous prenez le risque de retomber dans l’engrenage.

La deuxième, c’est que cela vous donne l’opportunité de vider vos stocks de glycogène, dont vos muscles sont vraisemblablement remplis.

En effet, si vous aviez l’habitude de consommer des glucides en grandes quantités, votre corps les a transformés en glycogène et stockés dans vos muscles.

Une fois que vous aurez vidé les stocks, votre jour de relâche sera bien plus efficace.

Lorsque vous commencerez à voir les effets, vous pourrez alors augmenter la fréquence des CHEAT MEAL, ou opter pour des recharges cycliques.

Plus vos niveaux de graisses corporelles seront bas, plus votre corps aura tendance à “s’accrocher” à ses réserves.

C’est pourquoi vous aurez à lui jouer quelques tours pour vous débarrasser de ce petit excédent, chose que vous pouvez faire en augmentant le nombre de “cheat meal” hebdomadaires.

UNE JOURNÉE OU UN REPAS RELÂCHE ?

La question se pose car je vous connais bien, je sens bien que l’idée d’une journée où tout est permis vous enchante!

Mais n’oubliez pas que le repas de relâche a un but bien précis, et qu’il y a donc quelques règles à suivre pour optimiser ses effets.

Et puis, réfléchissez à ceci: le plaisir provoqué par une orgie de pizza, de glace et de chips vaut-il la peine de balayer tous les efforts déployés le restant de la semaine?

Dans un premier temps, essayez de limiter le CHEAT MEAL à un seul repas.
Cela vous permettra d’évaluer les effets sur votre perte de poids.

Si vous estimez que les résultats sont probants, vous pourrez vous autoriser plus de liberté dans la composition de votre repas, ou peut-être ajouter un deuxième CHEAT MEAL à votre journée de relâche, ou à un autre moment de la semaine.

MES CONSEILS POUR UN BON CHEAT MEAL ?

  • Limiter l’apport en graisses

En effet, les glucides vont agir non seulement sur les niveaux de léptine, mais aussi sur ceux d’insuline.
Il ne serait donc pas très judicieux d’absorber des graisses en grandes quantités lorsque l’hormone de stockage est stimulée.

  • Augmenter l’apport en calories par rapport aux autres jours

Vous pouvez même aller jusqu’à 500, voire 1000 calories de plus qu’à l’accoutumée.

  • Vous faire plaisir

Un CHEAT MEAL, c’est un peu un dérapage contrôlé!
Vous avez le droit de manger des choses qui vous font envie et plaisir, et qui ne sont pas vraiment ce qu’on peut appeler des choses saines.

Reste à savoir si votre métabolisme vous le permet, ou si je suis d’accord.

Si vous sentez que certaines choses ralentissent votre progression, remplacez-les par des glucides sains, mais en plus grandes quantités.

  • Rester raisonnable

C’est là le secret qui vous mènera à votre but.
Pour vous y aider, le plus simple est de compter les calories.
Il existe pour cela des applications que vous pouvez installer sur votre téléphone ou sur le web.

QUAND DOIS JE FAIRE UN CHEAT MEAL?

Pour mes clients, quand je vous le direz  pour les autres tout dépendra de votre objectif, de votre style de vie ainsi que de votre emploi du temps.

D’un point de vue strictement physiologique, le meilleur moment est sans conteste après une bonne séance d’exercice.

Je choisis pour ma part le jours des jambes, ou le jours ou j’exerce mes points faibles.

L’activité physique intense fait augmenter la sensibilité à l’insuline, et fait également appel aux réserves de glycogène précédemment stockées par votre corps.

Etant donné qu’elles sont maintenant pratiquement vides, si vous ingérez des glucides après votre séance d’entraînement, votre corps va de nouveau les transformer en glycogène, plutôt qu’en gras.

Maintenant, d’un point de vue personnel, je préfère réserver mon CHEAT MEAL pour une sortie en famille ou entre amis.

Vous l’aurez remarqué, lorsque l’on essaie de faire attention à ce que l’on MANGE, on est très vite limitée, socialement parlant.
On est pointé du doigt, et on nous pense malade.

Dès que l’on sort de la maison, on perd le contrôle sur le contenu de notre assiette, ce qui oblige à encore plus de vigilance.

C’est pourquoi, personnellement, je réserve mon CHEAT MEAL pour les Vendredis ou Samedis soirs où j’ai décidé de sortir sans me priver!

Et vous, quand pensez-vous?

Etes-vous convaincus par les repas relâche?

A quel moment prenez-vous vos “CHEAT MEAL”?

LIKE IT !
SHARE IT !