Les protéines en poudre sont elles chimiques ?

J’entends souvent ce genre de commentaires lorsque je publie des recettes à base de protéine, ou lorsque je poste un shaker de whey en déplacement.

Les protéines en poudre sont des produits chimiques, bourrés d’édulcorants et d’additifs, il serait bon de lire l’étiquette du paquet de gâteau que vous avez mangé à l’instant au goûter.

Cela me fait toujours sourire quand ces remarques viennent de personnes qui fument ou qui mangent des plats préparés au travail et le soir en famille.

UNE PROTÉINE EN POUDRE C’EST QUOI ?

Les protéines en poudre sont fabriquées soit à partir de lait, de blancs d’oeufs ou de plantes (soja, pois…)

Ce sont des produits qui ont été filtrés et déshydratés pour aboutir à des concentrés faciles à stocker et à consommer.

Le filtrage ne veut pas forcément dire chimique, la méthode de filtrage ne contient pas de produits chimiques.
De nombreux produits que nous consommons au quotidien sont eux aussi issus d’un procédé de filtrage, comme l’huile d’olive par exemple.

Certes on ne trouve pas de protéines en poudre directement dans la nature, mais ce n’est pas pour cela que ce n’est pas un produit naturel.
Si vous voulez des exemples de produits qui ne sont pas naturels, ce n’est pas compliqué, il suffit de vous rendre dans votre supermarché, et de regarder la liste d’ingrédients de quelques articles (particulièrement au rayon des gâteaux et des céréales) ou lire les ingrédients sur la canette sur votre burau.

Vous y trouverez de nombreux additifs, colorants et autres conservateurs qui n’ont normalement pas grand chose à faire dans l’alimentation humaine.

LA PROTÉINE EN POUDRE EST ELLE OBLIGATOIRE ?

Les protéines en poudre ne sont pas indispensables. Il est tout à fait possible d’atteindre ses objectifs au niveau fitness, musculation ou silhouette sans en consommer.

J’en consomme lorsque je n’ai pas le temps de cuisiner ou lorsque je suis en déplacement, je privilégie sinon les produits sains et bio.

Par contre, il peut être parfois intéressant d’en utiliser en complément de son alimentation normale, car elles possèdent plusieurs avantages :

– Si vous ne consommez pas suffisamment de protéines dans la journée par manque de temps, manque d’organisation de vos repas, il peut être utile et pratique d’en avoir en poudre.

Par rapport à d’autres aliments, les protéines en poudre se conservent longtemps, n’ont pas besoin d’être mises au frigo. On les emporte facilement avec soi dans un petit récipient.

– Au niveau budget, elles reviennent moins cher que les protéines issues de la viande et du poisson quand on calcule le rapport prix par gramme de protéines.

– L’intéret des protéines en poudre de whey tient également à leur digestion rapide. Ces protéines sont issues du petit lait : le liquide surnageant les faisselles et les yaourts, mais généralement exclu de la fabrication des fromages.
Ce type de protéines rapide à digérer est idéal pour fournir à ses muscles des protéines rapides à assimiler après un entraînement intense.

– Si vous êtes végétalien, les protéines en poudre à base de végétaux peuvent être un supplément intéressant pour épaissir vos smoothies ou autres cocktails santé.

– Pour ma part, les protéines en poudre peuvent apporter plus de texture à de nombreuses créations culinaires. Mes recettes en sont la preuve ! Il y a certes une petite polémique : la cuisson des protéines les dénatureraient. Mais aucune étude le prouve.

CONSOMMATION DE PROTÉINE RIME AVEC DOPAGE ?

Il est difficile en France de ne pas être dévisagé dans la rue lorsque l’on boit sa protéine, on passe plus inaperçu avec un cheeseburger ou une barbe à papa.

Il faut savoir qu’une France, il y’a énormément de contrôles dans l’agro alimentaire.
Les protéines en poudre ne sont absolument pas considérées comme des produits dopants, et ne peuvent pas l’être, car cela impliquerait qu’il faudrait également interdire tous les aliments qui contiennent des protéines (viandes, poissons, œufs, laitages, …).

COMMENT LES CHOISIR ?

La meilleure stratégie pour choisir un pot de protéines : ne se fier en aucune façon au packaging ou aux propriétés écrites en gros sur l’emballage.
Au contraire, les seuls éléments à prendre en compte sont les éléments “écrits en petit” sur la boîte : les valeurs nutritionnelles et les ingrédients, un peu comme quand vous faites vos courses.

Au niveau des valeurs nutritionnelles, une portion doit fournir environ 20 à 25 g de protéines, et le minimum de glucides et de lipides.
Si le montant des glucides s’avère supérieur à plus de 5 g par portion, il vaut mieux éviter le produit si vous avez des objectifs de type régime ou perte de gras.

Au niveau des ingrédients, mis à part les protéines en poudre, on retrouve souvent des édulcorants, des épaississants et des arômes alimentaires.
Il faut donc savoir ce que l’on attend du produit pour faire le tri.

Si l’on préfère un produit brut, sans choses inutiles, il vaut mieux éviter les épaississants de type gomme de xanthane, gomme de gar et les édulcorants comme l’acesulfame K et le sucralose. Ceci-dit, La gomme de xanthane est un produit souvent utilisé en cuisine moléculaire pour donner plus de texture aux mousses, et le sucralose est un édulcorant qui peut être consommé sans craintes à petites doses.

L’aspartame quant à lui a si mauvaise réputation que de nombreuses marques de protéines déclament en gros sur leur paquet “sans aspartame”.

Si on recherche un produit avec un peu de goût et que les protéines ‘pures’ sont trop fades, on peut éventuellement opter pour une poudre aromatisée contenant un peu de stevia ou de sucralose, mais sans en abuser.

Avant toute chose, si vous souhaitez acheter un pot de protéines en poudre, je vous conseille fortement de demander un échantillon gratuit avant.

C’est pour cela que j’invite mes clients à se déplacer en boutique pour discuter et avoir l’avis d’un professionnel.

LIKE IT !
SHARE IT !